01 août 2014

Dans les sapins

Lorsque, après trois jours de dur combat, ayant fait reculer de quelques kilomètres l'armée allemande, l'avant-garde de nos chasseurs pénétra dans ce petit village alsacien, ils furent, dès les premières maisons, accueillit par le chant vibrant d'un fifre : un musicien inconnu, sur sa petite flûte de bois, lançait la Marseillaise dans l'air un peu gris de cette matinée de novembre. Un instant les soldats s'arrêtèrent, surpris. Leur étonnement s'accrut quand ils virent apparaître, le fifre aux lèvres, un gamin de douze ans, aux... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 février 2014

Les deux paquets

  Ainsi, maître François, il ne vous plaît plus d'exercer la médecine en notre bonne cité de Montpellier ?- Non, père Jean, non, ô mon excellent hôtelier, qui, si souvent, me fîtes manger nourriture avariée et boire aigre piquette...- Aussi ne m'avez-vous que rarement payé.- Il suffit, père Jean. De Paris, où je dirige mes pas, je vous enverrai ce que je vous dois encore.- J'aimerais mieux...- N'insistez pas, père Jean, vous me désobligeriez ; je tiens à m'acquitter de mes dettes."Et, après un salut sonore et narquois, maître... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 février 2012

L'oreille de Denys

La fête se déroulait, fastueuse et splendide, au palais de Denys, tyran de Syracuse.Dans toute la ville, le peuple poussait des cris de triomphe ; des barques chargées de fleurs glissaient sur la mer, aux clartés de la lune ; et le chant des matelots montait jusqu’aux étoiles. Les Athéniens étaient vaincus !... Pendant un an, ils avaient assiègé Syracuse. Mais, écrasés enfin, ils avaient vu  leurs généraux mis à mort, et sept mille d’entre eux avaient été faits prisonniers.« Victoire ! criaient les courtisans. Gloire à Denys !... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 janvier 2012

Les trois vieillards - Conte biblique

Les premières lueurs du soleil levant venaient illuminer les hautes collines ; lentement l'astre éclatant s'éleva dans l'espace, et bientôt ses rayons inondèrent de leur clarté la plaine rocailleuse : c'était une vaste prairie de la Palestine, nue et sévère, où de maigres oliviers croissaient ça et là au milieu d'une herbe rare.Un jeune berger y faisait paître les brebis de son maître ; l'enfant se nommait Isaac, et ses parents étaient pauvres ; aussi passait-il de longues journées au pâturage, où il amenait son troupeau bien... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 août 2011

La Fée blanche

Par une belle après-midi de mai 1358, deux villageois travaillaient sous le soleil et poussaient la charrue au travers de leur champ, en une fertile plaine de Beauce. Depuis quelques jours, dans toutes les parties de la France, les paysans - les Jacques, comme on le appelait - s'étaient soulevés contre leurs maîtres et seigneurs suzerains. Ils parcouraient les campagnes, armés de faux et d'épieux ; ils incendiaient les châteaux, tuaient au hasard, pillaient... C'était, en notre douce terre de France, une grande désolation et une... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 novembre 2008

Le Lys d'Argent

Ceci se passait il y a bien longtemps, - si longtemps que les hommes en ont perdu le souvenir, - dans des régions très lointaines, - si lointaines que jamais les savants n'en ont parlé dans leurs livres.Dans ce pays était venu s'établir un vieillard de moeurs singulières ; maigre, vêtu d'une longue houppelande grise, il se promenait parfois dans la campagne sans prendre garde aux villageois. Tout en marchant, il se parlait à lui-même, et gesticulait, hochant la tête, remuant les bras. Il passait presque toutes ses journées enfermé... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :