08 mai 2009

Histoire Merveilleuse de Gonfalindor et de Mirobolus

Le petit prince Chéri, après avoir essayé tous ses jouets sans parvenir à s'amuser, s'assit sur l'herbe et se mit à pleurer en s'écriant qu'il n'y avait pas sur la terre un enfant aussi malheureux que lui.A quelques pas coulait la jolie petite rivière l'Eauclaire qui traversait le magnifique parc du château.Contre la rive était attaché le petit bateau du prince Chéri. Tout à coup, celui-ci cessa de se lamenter ; il se redressa et se mit à transporter ses jouets, l'un après l'autre, dans le bateau qu'il détacha."Allez, dit-il,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 avril 2009

L'âne et la bergeronnette

L'âne se mit à braire. Tous ceux qui l'entendirent furent épouvantés de cette voix, ils s'écrièrent : "Horrible ! horrible !" et ils détournèrent la tête.Le soleil commença à briller. Tous ceux qui le ressentirent, se réjouirent de ses rayons, levèrent les yeux vers lui, s'écrièrent avec enthousiasme : "Comme c'est beau !"Un âne a, lui aussi, son amour-propre, et les sentiments de cet âne, hélas ! étaient blessés. Il dit, en secouant la tête, et pour mieux marquer son mépris, il se mit à braire bruyamment :... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2009

Mauvais camarade

Tout le monde était d'accord pour profiter de la gelée et faire une bonne partie de glissade. Seul Saturnin n'était pas de l'avis général, ce qui n'avait rien de surprenant, car Saturnin n'était jamais de l'avis de personne."Alors que veux-tu faire ? lui demanda-t-on ; as-tu une autre idée ?- Non, répondit-il, mais les glissades, je ne trouve pas cela drôle.- Eh bien ! fais ce que tu voudras, mais, nous les glissades nous amusent."Toute la bande d'enfants s'éloigna pour chercher un emplacement favorable. Une petite colline... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2009

Le Vieux Livre

Il y avait une fois un pauvre diable d'étudiant qui habitait une mansarde et ne possédait pas un rouge liard au monde. Il y avait aussi un fruitier qui demeurait au rez-de-chaussée de la même maison, mais celui-là n'était pas à plaindre, car il était riche, et toute la maison lui appartenait. Il y avait enfin un tout petit lutin ressemblant trait pour trait à un enfant de huit à dix ans, qui s'abritait plus volontiers chez le fruitier que chez l'étudiant, parce que dans la mansarde une souris eût crevé de faim, tandis qu'au... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2009

Le traîneau d'argent

Sur les pentes d'une colline doucement inclinée, au pied des montagnes blanches de Suède, s'élève un village habité par de pauvres paysans. Le vent a balayé la neige des toits, qui, selon l'usage du pays, sont couverts de gazon, et cette tendre verdure donne un air de gaîté aux maisons peintes en rouge.Nils et sa soeur Elfride sont assis dans la maisonnette de leurs parents près du poêle de briques qui répand une douce chaleur."Ah ! soupire le jeune garçon en secouant sa tête brune, pourquoi mon père n'a-t-il pas voulu m'emmener... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2008

L'oreille fine

Monté sur une chaise pour attraper une mouche bleue, j'accroche soudain la glace. Ses clous usés cèdent. Elle se renverse et pousse la pendule qui entraîne avec elle les chandeliers, le pot à tabac et les deux grands vases vides.Tout s'écroule et se brise.J'ai peut-être démoli la cheminée et je reste longtemps frappé de stupeur, comme si je regardais à mes pieds un tonnerre éclaté. Le chien aboie dans la cour.De la chambre voisine, grand-père, malade et couché m'appelle :- Il me semble que j'ai entendu un bruit, petit, qu'est-ce donc... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2008

Fleur de Grenade

Conte Indien Le radjah Anarbara avait été heureux pendant sept ans, grâce aux vertus de son épouse. La mort, jalouse de tant de bonheur, lui ravit GulianarGulianar, ainsi se nommait-elle. Ce mot signifie Fleur de Grenade. Mais en quittant ce monde, elle y laissa deux charmants enfants.Anarbara portait depuis un an le deuil de son épouse chérie, lorsqu'il reçut d'un prince voisin un message ainsi conçu : "Mon frère, ma fille Sunkasi vient de terminer le deuil de son époux et si elle te plaît, je m'empresserai de t'accorder sa... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2008

Conte Oriental

Il y avait en Orient un roi réputé par sa sagesse ; il se nommait Cyrus. Ayant un fils inique, qui devait lui succéder, il voulut le faire instruire dans toutes les sciences. Pour cela il rassembla dans un grand festin tous les sages de l'Inde et leur donna de beaux présents. Lorsqu'ils voulurent s'en aller, le roi leur dit :- Choisissez parmi vous mille sages.Ils en choisirent mille.Le roi dit encore : - Choisissez encore cent sages parmi ces mille.Et ils les choisirent. Le roi leur dit encore :- Parmi les cent, choisissez-en... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 novembre 2008

Les chats de Whittington

Dick Whittington était un pauvre petit orphelin, qu'une vieille cuisinière avait recueilli pour en faire son domestique et son souffre-douleur. C'était lui qui allumait le feu, lavait la vaisselle et tournait la broche des rôtis. En échange, il recevait une maigre nourriture, quantité de surnoms, tel que vaurien, paresseux, fainéant, et un nombre encore plus considérable de horions et de taloches.L'unique consolation et le seul bonheur de Dicks, c'était de jouer avec un chat qu'on lui avait donné, un gentil petit chat qu'il élevait et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 novembre 2008

Le Loup - Fable pour les tout petits

Il était une fois un loupMaigre comme un clou,On sait qu'un loupMange beaucoup,Beaucoup ! Or, depuis trois longues journéesQui lui semblèrent trois années,(Oui, trois années !)Dans les bois il allait rôdant,Et n'avait rien mis sous sa dentQu'une vieille carcasseDe bécasse. C'est que l'hiver était venu,L'hiver avait mis au sol nuUn grand manteau de neige blanche ;Les oiseaux perchaient sur la branche,Et les petits lapins peureux,Cachés dans leurs terriers bien creux,Restaient blottis sous terre,Près de leur mère. "Eh bien... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :