18 décembre 2009

CRACUS - Légende Historique

Non loin de la Vistule on voit encore aujourd'hui une haute montagne, appelée Wavel, dont une des cavernes servait jadis, dans les temps les plus reculés de l'histoire légendaire, de retraite à un dragon qui ravageait le pays, dévorant tout ce qui se trouvait sous ses pas : brebis, chevaux, enfants, les hommes eux-mêmes. Toute la contrée était dans une profonde désolation, et tel était l'effroi de la population, que personne n'osait plus sortir de sa demeure. En vain, on avait tâché de combattre le fléau. Plus d'un songeait à émigrer... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 septembre 2009

La Rose

La branche d'héliotrope qui devait orner la belle tapisserie ne grandissait pas sensiblement ; grand'mère était un peu paresseuse ce jour-là, et le petit chat noir assis devant elle s'en était sûrement aperçu, car le regard malicieux de ses yeux verts, émeraudes enchâssées dans du jais, ne quittait pas la mains souvent immobile de la travailleuse.- Il  est quatre heures, dit, celle-ci en se levant, je ne travaille plus.Elle roula soigneusement son ouvrage tandis que le minois du chat exprimait parfaitement cette idée : "La... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 août 2009

Rosette - Souvenir d'école

Elle avait six ans à peine ; elle était si gentille, et si fraîche, et si gracieuse, que nous l'avions nommé Rosette. Tous les jours, en sortant de l'école, vers l'heure de midi, nous la rencontrions allant chercher son lait chez la voisine, pour le petit frère je pense. Il me semble encore la voir, avec ses cheveux blonds bouclés et ses joues roses, avec son petit tablier bleu, toujours propre et bien ajusté, et ses petits sabots.Elle ne s'arrêtait point à nous parler ; elle nous regardait, en passant, avec ses grands yeux clairs,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 août 2009

L'Etoile et le Bouleau

Je vais vous raconter l'histoire de deux enfants qui traversèrent la vie, n'ayant qu'un but dans la vie. C'était il y a environ cent cinquante ans. Une grande famine régnait en Finlande. La guerre étendait ses ravages partout. Les villes étaient incendiées, les moissons détruites. Beaucoup de malheureux émigraient.Des membres d'une même famille furent partout dispersés ; les uns furent emmenés prisonniers par l'ennemi, les autres se cachèrent dans les forêts ou gagnèrent la Suède. Souvent la femme ignorait le sort de son mari, le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2009

L'homme de fumée

De fumée ! Oh non ! Il était parfaitement en chair et en os, et il le prouvait de toutes façons. On l’appelait « l’homme de fumée » parce qu’il jouissait du don de produire en parlant une sorte de fumée qui prêtait à sa personne un charme irrésistible. Et ce don, qu’il tenait d’une fée, produisait son effet chaque fois que l’homme parlait de lui-même ou qu’il se trouvait en cause d’une façon ou d’une autre.. Dans ces deux cas, il mettait un tel feu dans sa parole que la fumée ne tardait pas à poindre. Elle venait l’envelopper d’un... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 août 2009

La Sirène

Jadis, avant la création des chemins de fer, on entendait parfois dans la nuit la voix incomparable de la Sirène du Rhin. Elle chantait quand les roseaux frissonnaient sur le fleuve, quand la lune argentait le brouillard sous les feuilles, quand le ciel étincelait d'étoiles. Tous, du voyageur cheminant dans le sentier aux sentinelles veillant sur la plate-forme des tours, écoutaient, et craignaient, et fuyaient ces accents tantôt tristes et éplorés, tantôt pleins d'appels séduisants. Les mères et les fiancées haïssaient la perfide... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2009

MIRAGE

L'onde coule joyeuse dans le fleuve joli, aux tons verts et bleutés qui s'argentent... Et les saules pleureurs trempent avec délices leurs branches ondoyantes, dans le fleuve joli. L'air pur est imprégné du doux parfums de de fleurs, et les buissons frissonnent sous le zéphir léger.Coule, coule, onde pure, coule gaiement, emporte dans ton cours chaque instant de nos jours, chaque soupir, chaque pensée, toutes nos joies, nos douleurs, nos souvenirs heureux et néfastes, cours, va toujours enserrant en ton sein dépouilles humaines et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juin 2009

Le costume d'Arlequin

Aux environs de Venise, cette belle cité qu'on a si justement appelée la reine de l'Adriatique, vivait, il y a plusieurs siècles, un écolier modèle, qui se nommait Arlequin.Il était l'orgueil de ses parents et donnait l'exemple à ses camarades par sa bonne tenue et son excellente conduite. Il avait toujours les meilleurs places dans toutes les compositions, et les premiers prix dans les concours. Personne ne songeait à en être jaloux, parce que le brillant élève demeurait modeste au milieu de ses succès, autant qu'il se montrait... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mai 2009

Haute comme trois pommes

Dans la jolie petite localité de Fouillis-les-RosesFouillis-les-Roses, habitait une petite fille qui avait un gros chagrin. Avait-elle perdu son papa ou sa maman ? Non, heureusement, tous deux vivaient et l'aimaient bien.Etait-elle souvent grondée, punie ? Non plus, car elle était bonne, sage et appliquée. Avait-elle ce qu'on appelle un caractère malheureux, éloignant ses compagnes ? Pas du tout : douce comme un agneau. Elle était malade, infirme ? Allons donc ! Vive comme un oiseau, saine comme une fleur des champs !Si étrange que... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2009

Monsieur le Vent

Dès qu'il voit poindre aux branches les premiers bourgeons, et qu'apparaissent les premières fleurs blanches et roses des pommiers et des pêchers, M. le Vent se frotte les mains et prépare en cachette ses giboulées. Mars arrive, les giboulées sont prêtes... M. le Vent va s'amuser. Il vient d'abord en sourdine étudier le terrain. A pas menus, il trottine par les carrefours et les ruelles. Les bonnes gens qui se sentent frôlés murmurent : "Il fait frisquet ce matin !" Les nez rougissent, les petites mains se fourrent dans... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :