001Il y a quelques années, vivait à Albi un savetier du nom de Papafol. Agé d'une soixantaine d'années, Papafol était l'un des meilleurs hommes que l'on put rencontrer. Mais, était-ce à cause de cette bonté même, ou parce que la nature l'avait doué d'un caractère craintif, toujours est-il que le malheureux était devenu le souffre-douleur de tous les écoliers du voisinage.
L'un des plus acharnés à se moquer du vieux cordonnier était Petit-Jeannot, dont les parents tenaient boutique de pâtisserie, et confectionnaient, entre autres gâteaux les fameuses gimblettes qui, avec sa belle cathédrale, font la gloire d'Albi.
Petit-Jeannot n'était pas mauvais enfant, mais il avait une imagination extraordinaire, et il n'y a pas de tours qu'il n'inventât, aux dépens du pauvre Papafol.
Un jour, c'étaient des pois fulminants ou des pétards que le petit lançait dans la modeste boutique, tandis que le brave homme, le front penché sur son travail, était en train de réparer quelque paire de bottines.
Une autre fois, c'était une casserole qu'il attachait à la queue de Mirza, une vieille chienne caniche, dont Papafol avait fait sa fidèle compagne.
Le cordonnier se contentait de hausser les épaules, à chaque nouvelle plaisanterie dont il était victime. Il n'allait même pas se plaindre aux parents de Petit-Jeannot, de peur de le faire gronder.
La magnanimité avec laquelle il acceptait toutes les farces qu'on lui faisait, devait porter ses fruits, car Petit-Jeannot, devenu difficile pour lui-même, commençait à trouver que tous les tours qu'il avait machinés jusque-là, manquaient d'imprévu et de nouveauté.
Le jeune démon se demandait donc ce qu'il pourrait bien encore imaginer. 
Comme il passait un matin devant la boutique de ce dernier, en agitant dans sa petite cervelle une quantité de projets mieux combinés les uns que les autres, il remarqua que l'un des carreaux de la devanture avait été cassé et remplacé par un large carré de papier jaune.
"Tiens ! pensa-t-il en s'arrêtant. Voilà mon affaire !"
Le plan de Petit-Jeannot n'était pas compliqué, et, dès le jour même, il le mit à exécution. Ce fut vers une heure de l'après-midi que la chose se passa.Octobre2012_002
Papafol venait de déjeuner, et, très affairé - car il avait précisément beaucoup à faire ce jour-là, il ressemelait avec le soin le plus minutieux une magnifique paire de bottes, que lui avait envoyée M. le Capitaine de gendarmerie. Comme tout bon savetier, il chantait en travaillant, et sa petite voix nasillarde montait dans le silence de la boutique, et devenait presque héroïque, au refrain de cette romance populaire :

Les coeurs palpitaient d'espérance,
Et l'enfant disait aux soldats :
"Sentinelles, ne tirez pas !...
C'est un oiseau qui vient de France !..."

Papafol était si absorbé qu'il n'eût certainement pas entendu le coup de canon qu'on eût pu tirer, si tant est qu'il y eût un canon à Albi !
Mais, tout à coup, il sursauta d'épouvante sur son escabeau !...
A travers le carreau de papier jaune qu'elle avait crevé, la tête de Petit-Jeannot venait de lui apparaître !... Et, un sourire ironique au coin des lèvres, le petit monstre demandait :
"Eh ! dis donc, père Papafol quelle heure est-il ?...
- Je vais te montrer l'heure qu'il est !" s'était écrié le vieux savetier, se levant précipitamment de son escabeau, et jetant dans un coin de la boutique la botte de M. le Capitaine de gendarmerie pour courir après Petit-Jeannot.
Mais, agile comme un furet, celui-ci était déjà loin, et le pauvre Papafol n'eut d'autre ressource que de rentrer en maugréant dans son magasin. Mélancoliquement, il reprit son travail, et le soir venu, passa plus d'une demi-heure à réparer le dégât commis par le fils de ses voisins.
"Après tout, pensait-il, il n'y a que demi-mal ! Le carreau de papier que Petit-Jeannot a crevé, était vieux. Il fallait d'ici peu le remplacer. Le petit m'en a fourni l'occasion. Je ne puis lui en vouloir !..."
Le lendemain, l'excellent homme ne pensait même plus à ce qui s'était passé le veille, et, très attentif, était en train d'exhausser les talons d'une paire de brodequins que lui avait confiée Mlle la Receveuse des postes !...
Et, tout en travaillant, il fredonnait encore :

"C'est un oiseau qui vient de France !..."

car c'était un air qu'il affectionnait particulièrement !...
Octobre2012_003Or, il n'avait pas prononcé la dernière syllabe qu'un bruit de papier qu'on crève se faisait entendre, et, dans l'encadrement de la vitre absente, la tête du Petit-Jeannot, plus malicieuse encore que la veille, venait à nouveau d'apparaître, pour lui demander, sur le même ton goguenard : 
"Eh ! dis donc, père Papafol, quelle heure est-il ?..."
Fou de colère, en voyant son beau carreau neuf déchiré, le savetier saisit son marteau, et, à toute volée, le jeta dans la direction de Petit-Jeannot. Mais celui-ci, prévoyant le coup, avait vivement retiré la tête, puis s'était échappé en riant. Quant à l'instrument lancé vers lui, il passait à travers l'une des vitres intactes de la devanture, qui, aussitôt s'émiettait sur les pavés de la rue, avec un grand bruit de verre brisé.
En présence d'un pareil désastre, Papafol comprit enfin que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures, et qu'il était grand temps de mettre un terme à celle-là. Il ferma donc, séance tenante, sa boutique, et se rendit chez les parents de Petit-Jeannot, pour se plaindre et réclamer le prix du carreau cassé. Mais ceux-ci, qui auraient eu trop à faire, s'il leur avait fallu payer tous les dommages causés à droite et à gauche par leur héritier, ne voulurent rien entendre.
"Cela ne nous regarde pas ! dirent-ils. Nous avons prévenu tous nos voisins. A vous de vous débrouiller et de lui infliger si vous le pouvez, une bonne correction !...
- Il faudrait l'attraper, pour cela, riposta Papafol ; et , malheureusement, mes vieilles jambes de soixante ans, peuvent guère se mesurer avec les siennes ! "
Si Papafol n'était pas arrivé à se faire rembourser le prix de son carreau, il n'était cependant pas trop mécontent du résultat de sa visite. Les parents du Petit-Jeannot venaient en effet de lui donner une autorisation très catégorique : celle de fustiger leur fils comme il méritait. Et Papafol, nous n'avaons pas besoin de le dire, espérait bien mettre à profit, dans le plus bref délai possible ! Mais comment ?... C'était là le point délicat. 
Papafol avait heureusement un esprit inventif, et il trouva, sans beaucoup de peine !
Il fallait seulement, pour que la chose réussît, que Petit-Jeannot ne se doutât de rien. Aussi, le vieux savetier, affectant une insouciance plus grande encore que par le passé, remplaça dès le lendemain, le carreau de papier percé par un carreau de papier neuf, puis reprit sa place sur son escabeau.
Il était occupé à remettre des pièces à un soulier appartenant à M. le Receveur des contributions indirectes, en chantonnant :


"C'est un oiseau qui vient de France !..."

lorsque tout à coup :Octobre2012_001
"Eh ! dis donc, père Papafol, quelle heure est-il ?..."
La tête de Petit-Jeannot venait, pour la troisième fois, de crever le carré de papier !... Mais, cette fois, au lieu de se dresser ainsi que la veille et l'avant-veille, comme un ressort, le cordonnier leva à peine la tête en souriant d'un air narquois.
En même temps, Petit-Jeannot avait voulu retirer la sienne ! Mais qu'était-il donc arrivé ?... Voici que son cou était pris et qu'il lui était impossible de le dégager, malgré les efforts désespérés qu'il faisait !
Il était tout simplement arrivé que Papafol avait disposé avec adresse un noeud coulant contre le carreau de papier,et que Petit-Jeannot, pincé comme dans un piège à alouettes, ne faisait que serrer davantage la ficelle chaque fois qu'il voulait se retirer. Et il aurait même fini par s'étrangler tout à fait, si le savetier n'avait eu soin de préparer son noeud coulant de telle sorte qu'il ne pût se serrer que jusqu'à un certain point.
"Tu veux savoir quelle heure il est ? fit alors Papafol en saisissant un pot de peinture noire qui se trouvait dans un coin de la boutique, et en s'avançant vers  l'enfant qui criait comme un diable, eh bien ! mon petit bonhomme, l'heure va justement sonner."
Et tout en comptant : "Un... deux... trois... quatre... cinq..." jusqu'à douze, de son pinceau largement trempé, le cordonnier dessina douze barres noires sue le front et les joues de Petit-Jeannot !
Cela fait, il délivra le petit, qui partit tout penaud, en comprenant cette fois qu'en dépit de toute la malice qu'on peut avoir, il arrive toujours un moment où l'on est puni des méchancetés commises.
"Ah ! si jamais on me reprend à demander l'heure au père Papafol !" murmurait-il en s'en allant.
Et de fait, sans que le Petit-Jeannot se soit plus jamais avisé de les enfoncer d'un coup de tête, le vieux savetier a replacé deux beaux carreaux de papier blanc à la devanture de sa boutique, où, tous les jours encore, on peut le voir tirer l'aiguille tout en chantonnant de sa voix qui s'éraille de plus en plus, à mesure que les années s'écoulent :

"C'est un oiseau qui vient de France !..."

H. de GORSSE