30 août 2011

La princesse Libellule

Il était une fois une princesse si petite, si petite, qu'on l'appelait la princesse Libellule.Quand elle vint au monde, une coquille de noix lui servit de berceau, et on lui fabriqua, avec des pétales de roses blanches, la plus merveilleuse robe de baptême qu'on ait jamais vue. Dans une citrouille, couleur d'acajou, on tailla pour elle un ravissant petit carrosse, où elle se pavanait, traînée par deux grillons. Quand elle voulait aller se promener sur l'eau, elle s'embarquait sur une belle feuille de nénuphar, et un papillon,... [Lire la suite]

18 août 2011

Souliers et Sabots

J'ai connu sept paires de souliers faits par un cordonnier, et qui étaient un vrai miracle de luxe. Ils demeuraient dans une superbe villa, sur un sommet. Les sept paires de souliers s'y trouvaient à merveille. Chaque matin, Basile, le domestique, assis sur l'escalier conduisant à la cour, faisait briller les souliers de ses maîtres. Une seule paire d'escarpins, tout petits et gracieux, était seulement époussetée, parce qu'elle était en peau rouge. Le gamin Riguccio avançait son museau curieux entre les barreaux de la grille et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 août 2011

La Fée des neiges

Claudine Mercy, lorsque lui arriva l’aventure que je vais vous dire, n’avait que huit ans. C’était une petite fille tout à fait aimable et gracieuse, mais crédule, ah ! si crédule, ah ! si crédule qu’elle ajoutait foi à toutes les choses que les aïeules racontent pendant les veillées. Les fées, pour elle, existaient réellement ; son rêve était d’en connaître quelqu’une et, de préférence, la fée des neiges qui passe, chez les paysans lorrains, pour très généreuse et bienveillante. Ce qu’on lui demande, elle l’accord du premier coup. Le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 août 2011

La Fée blanche

Par une belle après-midi de mai 1358, deux villageois travaillaient sous le soleil et poussaient la charrue au travers de leur champ, en une fertile plaine de Beauce. Depuis quelques jours, dans toutes les parties de la France, les paysans - les Jacques, comme on le appelait - s'étaient soulevés contre leurs maîtres et seigneurs suzerains. Ils parcouraient les campagnes, armés de faux et d'épieux ; ils incendiaient les châteaux, tuaient au hasard, pillaient... C'était, en notre douce terre de France, une grande désolation et une... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 août 2011

Les oreilles de la mer

Annette ne manquait jamais de s’arrêter devant les vitrines des marchands de corail, où, parmi les nombreux colliers de perles rouges, roses et blanches, parmi les breloques, les médaillons, les épingles et les belles branches de corail déposées dans les coupes de verre comme des fleurs bizarres, se trouvaient toujours, pour compléter le décor, trois ou quatre de ces grands coquillages, conques merveilleuses ressemblant à des oreilles de chair rose. Le papa d’Annette croyait qu’elle admirait quelque beau collier qui la tentait, et,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 août 2011

Primerose et Pomponnet

"Bonjour, grand-père," lança gaiement Primerose en entrant dans la sale où se tenait le vieux Béryl, le joaillier fameux, l’orfèvre de la Couronne.Mais Béryl, ce jour-là, ne broncha pas ; la tête dans ses mains, il semblait dormir, les yeux grands ouverts.« Bonjour, grand-père », répéta Primerose, vexée.Cette fois, Béryl sursauta :« Primerose, mon enfant, où sont les perles ? - Quelles perles, grand-père ? Vous savez que jamais je ne touche à quoi que ce soit.- Je sais, je sais, mais tu pourrais les avoir vues : ce sont les quatre... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,