18 avril 2007

La pince à linge

C'était une pince à linge qui ne pinçait plus rien parce qu'elle était tombée du balcon. D'en bas, elle voyait là-haut ses frères et ses soeurs qui pinçaient joyeusement des torchons, des caleçons, des draps, des serviettes, des chaussettes et de jolis mouchoirs de fil.Un petit garçon la vit, la ramassa et se pinça le nez avec. La pince était fière. Un nez c'est plus joli qu'un mouchoir, c'est plus joli qu'une serviette. Elle pinçait si fort que le petit garçon eut mal. Il voulut enlever la pince mais elle tenait à lui et refusait de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 avril 2007

Le chant de l'alouette

As-tu déjà parcouru la campagne, ami lecteur, à l'aube d'un beau jour d'été quand le soleil surgissait, le front radieux, de son lit de pourpre ; quand les blonds épis qui couvrent la plaine ondulaient comme les vagues d'un océan d'or, mollement balancés par la brise ?Ton oreille attentive écoutait une divine mélodie qui dominait les bruits mystérieux de la nature frissonnante sous le réveil. Tes yeux levés vers le ciel d'où semblaient venir ces chants délicieux distinguaient, perdu dans l'immensité bleue, un point imperceptible, qui... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2007

Le Loup

Un loup qui n'avait vu que des loups, ses semblables,Et qui n'avait vécu qu'au fond d'une forêt,Entend parler un jour des êtres raisonnables,Demande quels ils sont, veut avoir leur portrait."Et si, dit-il, leurs moeurs valent mieux que les nôtres,Je suivrai leur exemple et prêcherai les loups ;Je deviendrai le plus ardent de leurs apôtres,Et de leur ressembler me montrerai jaloux."Le hasard le conduit sur un champ de bataille ;Il voit marcher corps contre corps, rangs contre rangs,Des milliers de soldats hachés à la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2007

Le miroir

Il y a de longues années de cela, un marchand ambulant de Chitagong laissa par mégarde tomber un miroir de son sac. Il traversait alors une rizière du Bengale et, tout occupé à regarder les beaux et lourds épis de riz se balancer dans le vent, il ne s'en aperçut pas.Le lendemain le propriétaire du champ commençait la récolte du riz. Vers le milieu de la journée, alors qu'il avait déjà lié plusieurs bottes, il aperçut par terre un curieux objet rond et brillant.Ce n'était autre que le miroir perdu par le marchand ambulant. Cependant... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]