24 décembre 2006

Le moineau de Berzélius (suite et fin)

Le portier aperçut le moineau de Berzélius De guerre lasse, notre homme alla, un dimanche, à l'heure mystérieuse, se poster à côté de l'horloge. Et que vit-il, quand arriva la fameuse minute ? Devinez un peu. Il vit le moineau de Berzélius qui était perché sur la grande aiguille et qui pesait sur elle de tout son petit poids d'oiseau frêle, pour l'empêcher d'amener cette heure de dix heures si terriblement fertile en consignes. Et son minuscule oeil rond était plus malin que jamais, ses ailes grise battaient aussi joyeusement qu'au... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2006

Le moineau de Berzélius (suite)

Mais un grand mouvement de pitié parcourut les rangs des braves petits polytechniciens et les fit tous se lever avec des gestes de supplication."Grâce ! grâce !" s'écrièrent cent voix émues dans un touchant ensemble de générosité.Le vieux Berzélius interrompit son expérience et les regarda d'un air étonné, par-dessus les verres de  ses lunettes. " A votre volonté, messieurs," dit-il.Il fit revenir l'air dans la cloche. Le petit moineau reprit peu à peu son souffle et sa vivacité sautillante. Et ses... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2006

Le moineau de Berzélius

Cette histoire, mes petits amis n'est qu'une légende, mais elle vous montrera combien on a raison d'être bon pour les bêtes, et qu'elle touchante récompense on en peut retirer.Berzélius était un vieux savant suédois qui vivait au commencement du siècle dernier. Il s'occupait surtout  de physique, et, par des expériences devenues célèbres, il avait réussi à déterminer quelques-unes des propriétés de l'air. En 1819, il vint à Paris, et pendant son séjour, il alla plusieurs fois faire des conférences sur ses doctes travaux aux... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2006

Caroline en robe de chambre

Suite et fin "C'est bien cela : le vieux filet de tennis que Michel a remisé dans le placard aux balais. Il faut que je retourne le chercher."Caroline avance dans l'allée, sans aucune hésitation cette fois. La chouette, pourtant, passe devant elle. Les cailloux crissent encore sous les pas. Et les yeux de Mitsou sont toujours là, brillants dans l'ombre. Mais la chouette, les cailloux, Mitsou ne sont pas plus terribles que ce ver luisant qui se laisse cueillir comme une fleur, et s'éteint dans le creux de la main.Il faut... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2006

Caroline en robe de chambre

SuiteElle arrive maintenant au bord de l'étang. Le saule qui s'y regarde semble encore plus incliné qu'en plein jour :"On dirait qu'il va plonger", remarque Caroline.Mais un bruit curieux ne la laisse pas longtemps à ses réflexions. Elle recule d'un pas, de deux...Oh ! Caroline ! Tu ne sais donc pas que les rainettes aiment à sauter dans l'herbe, quand le monde n'est pas là pour les attraper ?Tiens ! C'est gentil, une rainette avec ses prunelles d'or.Et Caroline se familiarise bientôt avec les bêtes de la nuit qui... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2006

Caroline en robe de chambre (suite)

Pêcher la lune! Un magnifique programme pour une nuit de printemps !Quelle robe allait-elle mettre ? Il y avait, évidemment, celle que maman avait fait faire pour le mariage de Monique. Mais celle-là était rangée dans la lingerie. Et puis, on l'avait raccourcie pour qu'elle soit plus seyante.La robe à pois rouges, qui a des volants et un fichu croisé ? Courte aussi. Toutes les robes de Caroline sont courtes. Et le livre de Philippe parle d'une robe à traîne."C'est tellement plus joli, une robe à traîne !" pense Caroline. Et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2006

Caroline en robe de chambre

- Bonsoir, p'pa ! Bonsoir, m'man !- Bonsoir, Caroline ! Bonne nuit !Caroline s'endort dans sa chambre tapissée d'ours et de gugusses en pirouettes.Caroline s'endort ?0h ! ne croyez pas cela.Ce soir, Caroline n'a pas du tout sommeil. Et c'est Philippe, son voisin de table à l'école de mademoiselle, qui est la cause de son agitation.Philippe, entre deux additions, a dit, l'autre jour, à Caroline, qu'à la belle saison on pouvait pêcher la lune au bord des étangs. Il l'a lu dans un album que son parrain lui a donné pour sa fête.Il est... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2006

La fontaine de Marie

Conte de Noël (à ma fille) Dans le fond verdoyant d'une petite plaine,Comme au creux d'une coupe où se mire un ciel d'or,Aux caresses du vent dont l'odorante haleineBerce les orangers, Nazareth songe et dortParmi les amandiers, les nopals, l'asphodèleEt les gais arbousiers au feuillage luisant.Le site est lumineux et tranquille : un bruit d'aile,Un chant d'oiseau parfois rompt le calme imposant.L'air s'embaume aux senteurs de la ville fleurie.D'âpres cimes partout limitent l'horizon :Ici la Galilée et là-bas SamarieAvec leurs... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2006

La ronde des fées (suite et fin)

C'est pourtant un être vivant, une personne en chair et en os, ainsi que l'indiquent les soupirs qui s'échappent de sa poitrine et les larmes qui coulent à flots de ses yeux. Et pour dire tout de suite le fait, c'est la malheureuse Titine Rossignol qui, se flattant de réparer encore le mal qu'elle doit à son étourderie, vient trouver les fées pour faire un suprême appel à leur compassion. De compassion, elle en paraît bien digne, la chère enfant. Quelle différence entre ce qu'elle est maintenant, et la gentille et heureuse fille... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2006

Fée et papillons

Posté par choupanenette à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]